Le budget (prévu et réalisé)

Première partie de l’article en juin 2017 et le bilan en juin 2018 ensuite:

Vision juin 2017

Question récurrente….

Il faut bien se le dire, la voile est, dans la plupart des cas, un loisir de riche qui coûte très cher. Les chiffres sur les candidats au grand voyage sont assez connus et on peut les trouver sur de nombreux sites ou blogs dédiés à ces projets de voyages. D’un bout à l’autre de l’échelle on trouve :

  • celui qui part loin en solo sur un Sangria (5000 euros), l’équipe avec de la récupération (3000 euros) et se débrouille pour vivre avec 500 euros par mois
  • Bernard Moitessier, les Damiens, Alain Gerbault, …
  • les voyageurs en famille sur des voiliers en acier de 30 ans (25000€) qui essaient de réduire les frais au maximum (10000€ d’équipement et 1000€/mois)
  • Callinago
  • les voyageurs en famille sur de beaux voiliers récents (OVNI par exemple ou catamarans) qui font faire les travaux par le chantier (coûts = 2 à 3 fois ceux de Callinago)
  • Paul Allen ou un prince Saoudien

Lire la suite

Publicités

Bilan 2014

2014 fut une année riche de navigations et d’apprentissage:

  • 2576 miles nautiques, 146 heures moteur
  • 3 régates (Transmanche, Duo d’Armor, Armor Cup)
  • 2 beaux voyages en famille (dont un de 5 semaines l’été, de la Bretagne Nord à l’Espagne)
  • 5 ou 6 weekend voiles avec des amis ou la famille
  • un peu de solo (traversée manche A/R)

2014 est l’année la plus remplie pour nous et Callinago. Nous avons beaucoup appris et surtout mesuré le chemin qu’il reste à parcourir.

En sus des enseignements évoqués dans les articles (réduire, réduire, réduire la toile & anticiper, anticiper, anticiper), l’année 2014 restera comme l’année « Yes we can » ! En effet, notre grande croisière estivale en famille (1100 miles en 5 semaines) nous a montré que l’on s’en sortait et que les enfants pouvaient être heureux dans ce type d’aventure. Très belle et riche année sur l’eau donc.

bilan 2014.png

2013, premier bilan

2013 fut une année riche en émotions: les premières vacances familiales sur l’eau, le projet lancé, le bateau acheté et des navigations plus ou moins faciles, plus ou moins réussies où j’ai beaucoup appris dans tous les cas.

Un peu de casse (génois, une porte, wc, et diverses broutilles) m’ont permis de mieux mesurer les coûts et la complexité de la gestion d’un voilier de 13 mètres.

391 miles parcours en solitaire ou en équipage sur Callinago et ~300 miles sur d’autres supports ont aussi mis en évidence tout ce qu’il me restait à apprendre et en particulier à modérer mon optimisme pour tendre vers plus de prudence, de sagesse. La croisière avec les enfants de l’été a aussi mis en évidence toute la complexité de la navigation familiale: la promiscuité, la non-autonomie des enfants et la dimension « sécurité » présente en permanence. Tout cela demande beaucoup d’énergie et d’anticipation.

A suivre donc…..